#Travel | Partir au bout du monde

Aujourd’hui je laisse mon blog à ma maman et à sa plume remplie de couleurs du monde, d’avions, de rencontres et de souvenirs… 

D’où me vient cette envie, ce besoin, cette nécessité de parcourir un peu le monde, n’importe où mais ailleurs, loin si possible ? Pas de réponse rationnelle, juste un virus qui ne me lâche pas.

Je vais bien merci, je ne cherche pas d’antidote, bien au contraire.

Voyager pour m’évader, voyager pour fuir, pour oublier un quotidien parfois bien monotone, un travail si routinier, une société de consommation débridée, décadente, une actualité angoissante.

Voyager pour arrêter le temps, pour relativiser, pour apprendre des autres si différents et si semblables à la fois. Pas de soucis je suis bien encadrée. Je ne suis ni une routarde ni une aventurière dans le sens noble du terme. Je ne pourrai pas partir en solitaire, en immersion totale, je n’ai pas ce courage là… un jour peut être.


J’ai au contraire des compagnons de route formidables, des guides érudits, des hôtels bien accueillants. Bref c’est un peu édulcoré (désolée !), beaucoup même.

Attention tout n’est pas si rose, ce n’est parfois pas un long fleuve tranquille. Il y a d’abord l’épreuve redoutée du grand oiseau blanc (merci à tous mes cachous de survie !), quelques surprises culinaires ou désagréments digestifs, des climats parfois plus hostiles (sauna colombien, bonjour la coiffure ou encore mal aigu des montagnes, qué misère !!

Il y en a une particulière, ambivalente, belle et triste à la fois dans ce coin reculé du Mexique, dans cette église aux 2 cultes et cette ferveur, cette présence si forte, apaisante.



This slideshow requires JavaScript.

Je pourrai en citer des dizaines d’autres et chaque fois j’ai appris, rencontré, partagé. Je fus surprise, triste ou heureuse, décontenancée souvent. J’ai parfois culpabilisé mais je me suis remplie, enrichie, des souvenirs plein la tête et le cœur.

Et puis il y a le retour. Je crois que je pars pour mieux revenir. Il y a le bonheur de retrouver les miens (mon dieu qu’ils m’ont manqués ! ❤ ), ma vraie vie est ici …

même si je rêve déjà à mon prochain départ au bout du monde.

« Le voyage c’est aller de soi en soi en passant par les autres » Proverbe Touareg

#voyager #pays #vacances #world #rencontre #travel #découverte #voyage

0 commentaire

Mon compte Instagram

© MamanShoes - 2020