#Med | Parcours du combattant (Partie 3)

Aujourd’hui, nous sommes le 11 Octobre 2011 et rien n’a changé. Quand les gens me demandent “alors quoi de neuf?”, je me désespère à leur répondre “rien, tout de vieux !” avec un sourire de circonstance mais au fond de moi j’ai envie de hurler “riiiiiiiiieeeeeeeennnnnn… putaaaaaiiiiin!”. Début Septembre, on a pu commencer la 1e tentative de FIV. Tout était ok. ENFIN ! Le service de l’hôpital était ouvert. Tous mes examens avaient été faits. Bref, au 3e jour de mon cycle, j’ai commencé les piqures. Je commence à avoir l’habitude de ces mini aiguilles, ça ne me fait même pas mal (l’avantage d’être diabétique sous insuline… faut bien se trouver des avantages quelque part). Puis j’ai enchainé les rendez-vous tous les deux jours pour faire prise de sang et échographie. Pendant plus d’une semaine tout allait bien. Bonne évolution. Pas de souci, du moins rien d’inquiétant.
Mais après une semaine et demi de piqures, au 12e jour de mon cycle, à seulement 3 jours de la ponction, on a du tout arrêté. Mes résultats n’étaient plus bons. J’ai fait une hyperstimulation, ce qui signifie que j’ai beaucoup trop répondu à la stimulation et que j’ai eu des ovules trop gros et trop nombreux. Mon docteur n’a pas voulu risquer des complications graves (chutes de tension, palpitations voire difficultés à respirer surtout à cause de ma muco), ou même une hospitalisation, donc elle nous a dit qu’il fallait qu’on arrête tout. Je sais que je ne dois pas risquer ma vie pour ça et qu’il faut que je pense d’abord à ma santé mais cet arrêt a été une nouvelle déception, une nouvelle gifle pour mon mari et moi. Alors bien sûr, on essaye de tourner la page, de ne pas trop y penser, de croiser les doigts pour qu’il n’y ait pas trop d’attente avant de recommencer. On essaye…

Une semaine plus tard.

Et c’est comme soulagée d’un énorme poids que je suis sortie de mon rendez-vous médical. Pour la première fois depuis longtemps, mon docteur m’a annoncé que tout allait bien, que je n’avais pas eu de complication, que je n’avais pas de kyste, suite à notre tentative de FIV avorté, et qu’on allait pouvoir retenter notre chance le mois prochain (on dirait presque que je parle d’un jeu à gratter !!). Ouf ! J’avais envie de pleurer de joie en sortant mais bon faut pas déconner non plus, j’en ai un peu marre de pleurer alors je me suis retenue. J’ai retrouvé un semblant de bonne humeur et ça fait un bien fou.

1 mois plus tard – Fin Novembre 2011

43e jour de mon cycle. Presque 15 jours de retard sur mes règles. Et une patience qui a largement atteint ses limites. Voilà mon état d’esprit aujourd’hui. Il s’est passé plus d’un mois depuis mon dernier rendez-vous médical pour lequel mon docteur m’avait assuré que tout avait l’air d’aller bien. Le problème c’est que je ne suis pas indisposée et que ça commence à faire très long. Ca fait des jours maintenant que je suis déçue à chaque fois que je vais pisser… c’est quand même un comble ça ! Je n’aurais jamais cru attendre mes règles comme le messie. 43e jour… Bientôt elles vont venir trop tard et ce putain de service de l’Hôpital Saint Joseph sera fermé pour les vacances de Noel. Dans ce cas là, il va falloir repousser au mois de Janvier. De toute façon, il faut se rendre à l’évidence, cette année 2011 n’est définitivement pas mon année ! C’est comme ça… c’est pas grave ! Vivement 2012 !

Finalement mes règles sont arrivées quelques jours après, pile à temps pour pouvoir faire cette tentative FIV. J’ai démarré les piqures de stimulation ovarienne, j’ai enchaîné les prises de sang et les échographies tous les 2 jours, et le jour est venue où il a fallu faire la piqure de déclenchement de l’ovulation.

36h après, le 7 Décembre 2011, nous voilà à l’hôpital Saint Joseph (Marseille) à 7h du matin. On me met dans une pièce froide et impersonnelle. Mon mari part pour ce genre de moment tellement humiliant et gênant que je ne lui poserais jamais la question sur la façon dont cela s’est passé. On m’emmène au bloc. A l’époque j’étais très myope et comme il m’avait fait enlever mes lentilles et que je n’avais pas le droit à mes lunettes, je ne vois absolument rien. Tout est flou comme dans ma tête.

La ponction se passe bien. On me prélève 6 ovocytes.

Comme ils avaient peur de ma réaction suite à l’anesthésie générale (« vis-à-vis de votre maladie, tout ça ! » pfff),  ils veulent me garder pendant une nuit.

Le lendemain matin, avant de rentrer me reposer à la maison pour la semaine, le biologiste me dit que les 6 ont bien été fécondés.

Chaque matin, j’attends l’appel du biologiste de l’hopital qui m’indique où en sont les ovules, comment évolue la fécondation. Au 5e jour, sur les 6 fécondés, 3 ont bien tenus. On me demande de venir immédiatement pour me transférer un embryon et les 2 autres seront congelés pour d’éventuels futurs essais, au cas où celui là ne fonctionne pas.

15 jours plus tard – 23 Décembre 2011

Le jour de la fameuse prise de sang. La déception est énorme quand le mot “négatif” apparait en gros sur le résultat du laboratoire. Je le sentais que ça n’avait pas marché vu que j’avais des pertes de sang et des grosses douleurs au ventre depuis 2 jours environ. Mais dans ces moments là, on ne peut pas s’empêcher d’y croire quand même, de s’accrocher au moindre petit truc. J’ai eu l’impression de faire une chute libre de 10 étages, l’adrénaline en moins, et de m’écraser comme une merde. Et pourtant, j’ai réussi à sauver la face devant les gens, à ne pas m’effondrer en public. J’ai essayé de ne rien laisser paraître quand j’ai eu une amie au téléphone pour lui souhaiter un joyeux anniversaire, et j’ai essayé de tourner la page et de ne pas y penser pendant tous. Il reste 2 embryons congelés. Notre bébé est peut être l’un des 2. Notre bébé est surement l’un des 2. Obligé !

Photos prises le 23 Décembre 2011 juste après avoir réçu les résultats du labo… Une part de positivité et une part de folie 😉


Pour relire les parties précédentes de notre Parcours FIV, cliquer sur les liens ci-dessous

PARTIE 1     |     PARTIE 2


#FIV #med #parcours #HopitalSaintJosephMarseille #marseille #FIVICSI #devenirparent #fecondationinvitro #pma #biologiste #aix

0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Mon compte Instagram

© MamanShoes - 2020