#Love | En un claquement de doigts

Il y a 14 ans… le # n’était qu’une touche sur le téléphone et même qu’on n’appelait ça “dièse”. On n’avait ni Facebook, ni Twitter, Insta et compagnie, ni l’Iphone ou tout autre smartphone d’ailleurs. On se trimballait quasiment tous avec un Nokia 3310 ou pour les plus à la pointe avec un Blackberry, on se parlait sur AOL ou MSN Messenger sur nos gros ordinateurs sans haut débit, on s’envoyait quelques textos, mais surtout on se parlait en vrai – face à face – et c’était un réseau vachement plus social que tous ceux qui existent aujourd’hui. A l’époque, on se prenait déjà des selfies – bien avant Ellen DeGeneres & Co aux Oscars – et on appelait juste ça « une photo ».

Il y a 14 ans, on suivait les nouvelles saisons d’Urgences et de Friends, on ne connaissait pas Lost, Desperate Housewives, Grey’s Anatomy, Prison Break, et encore moins Walking Dead ou Game of Thrones. J.K. Rowling n’avait pas fini d’écrire les 7 tomes d’Harry Potter, le 3e volet du Seigneur des Anneaux allait sortir au cinéma, je n’avais pas encore pleuré devant Million Dollar Baby (premier film qui m’a mis en larmes) et les ch’tis n’étaient les bienvenues que dans Confessions Intimes et pas encore sur grand écran.

Il y a 14 ans, Lady Gaga n’était encore que Stefani Germanotta, Jay Z n’avait pas lancé la carrière de Rihanna, Justin Bieber était un enfant sage, on dansait à peine sur le premier album de David Guetta et Michael Jackson était toujours en vie.

Il y a 14 ans, Zidane était déjà une légende mais n’avait pas encore mis un coup de boule à Materazzi. On parlait de Ronaldo, le brésilien, et pas encore de Cristiano Ronaldo. Teddy Riner et Usain Bolt n’était que des ados, même si le premier faisait surement déjà 2m, et que le second courait surement déjà très vite. Quant à Schumacher, il régnait sur le monde de la Formule 1 et ne faisait pas encore de ski.

Il y a 14 ans, le 11 septembre était toujours frais dans nos mémoires, Saddam Hussein était recherché partout, la canicule avait fait beaucoup de victimes, on n’avait jamais entendu parler de la grippe aviaire. Le tsunami le plus meurtrier de l’histoire n’avait pas encore eu lieu et Katrina, Harvey, Irma, José, Maria n’étaient que de simples prénoms et non pas des ouragans dévastant tout sur leur passage. Charlie Hebdo n’était qu’un journal satirique et le Bataclan qu’une simple salle de spectacle.

Il y a 14 ans, nous avions tout juste 18 ans, notre bac et notre permis en poche, on convertissait toujours dans notre tête les prix en francs (certains le font toujours), on sortait dans des boites où il était encore possible de fumer, et on y restait jusqu’à 7h du mat’ sans être complètement explosé (va faire ça maintenant… moi je me lève plus pendant 3 jours après !).

Et puis les années ont passées. Vite. Trop vite ?! En un claquement de doigts, en un battement d’aile.

Et en 14 ans, on en a fait des choses… On a profité à 2, on a pas mal bougé, on s’est beaucoup promené dans les rues de Paris, de Barcelone, de Nice…, on a campé un peu partout en Corse, on a survolé New York en hélico, on a flâné dans les rues de Londres, on a bronzé sur les plages de l’île Maurice. On a fait tous les manèges de Disney, de Port Aventura,… On est allé crier, chanter, sauter au stade Vélodrome, un week-end sur 2 pendant plusieurs années, sous 40° ou par moins 10 ! On a eu des looks approximatifs, des couleurs de cheveux différentes (oui même toi !), des petites rides et quelques cheveux blancs. On a fait des tas de soirées déguisées, des anniversaires surprises (et des tas de vidéos surprises aussi), des soirées filles vs des soirées “tournoi de play”, des restos en tête à tête, des bouffes entre potes, des Noël avec nos familles (re)composées. Mais surtout, on a fait la fête avec tous nos proches, un certain samedi de Juin 2009.

En 14 ans, on a perdu de nombreux être chers, on a vécu des moments très douloureux, on est resté soudés. On a surmonté des épreuves, accepté les difficultés imposées, arpenté des tas de couloirs d’hôpitaux. On a partagé des moments si précieux, des mariages d’amis/de famille, des naissances de cousins/neveux/nièces/filleul(e)s… On a grandi ensemble, muri ensemble, soufflé la 20e bougie, passé le quart de siècle et le cap des 30 ans. On a planifié des vacances en famille des mois à l’avance, on est parti en week-end sur un coup de tête. On a tous les 2 changé de boulot pour un autre plus épanouissant. On a bougé 100 fois les meubles à la maison, on a fait des tas de travaux et envisagé d’autres modifications (bon ok ça c’est plus moi, je l’avoue !). On a continué à avoir chacun nos moments, nos passions respectives. Mais surtout, on a eu les 2 plus beaux cadeaux du monde et on a fait de nouveaux projets à 3, puis à 4.

Depuis ce soir là, il y a 14 ans, on en a parcouru du chemin. Un chemin tantôt sinueux, tantôt tranquille, semé d’obstacles et de belles surprises. Aujourd’hui, on peut dire qu’on est à « l’adolescence » de notre histoire – sans les boutons et la voix qui mue – avec encore tellement de choses à vivre, à planifier, à improviser.

Alors voilà juste un petit clin d’œil à toutes ces années. A toi et moi. A ce qu’on a construit, à ce qu’on a vécu et à tout ce qui reste à venir.

A d’autres claquements de doigts. A d’autres battements d’aile…

Happy Nous Love You ❤

Petit délire pendant notre voyage de noces, il y a tout juste 8 ans… dejà !


#jetaime #toietmoi #ensemble #nous #histoire #love #14ans #couple #loveyou #amour #bonheur #anniversaire

0 commentaire