#Blablabla | “Ben alors, t’étais où ?”

Cela fait des mois que je ne suis pas repassé par ici. J’ai eu beaucoup de boulot, moins de temps pour écrire, beaucoup d’occupations à côté et faut être honnête moins d’inspiration aussi.

Si je devais faire un récap’ de ses derniers mois, je dirai tout d’abord « sortons le champagne », j’ai obtenu mon contrat de travail. Youhou ! Certains diront (me disent déjà) que « ça y est, t’es fonctionnaire, tu ne vas pas en foutre une ! ». Préjugés les gars. Je suis assistante communication et webmaster dans un établissement public et vraiment, je suis sincère, on a beaucoup de travail, c’est hyper intéressant et c’est mon domaine quoi ! La com’, le web et le graphisme aussi un peu. Bon et puis il y a tous les avantages de la fonction publique, ce qui n’est pas négligeable. C’est un plus… ok, un gros plus 😉 Mais ne me dites pas que je ne fous rien parce que je vais m’énerver (par contre, un jour faudra que je vous parle 2 secondes des pauses café que j’observe juste devant la porte de mon bureau… bref, là n’est pas le sujet du jour !).

Pour reparler de ces derniers mois, revenons à Juin, qui fut… comment dire… plutôt chargé.

En gros, il y a eu : > les répet’ de danse 2 fois par semaine et 2 samedis complets, > le concert de Bruno Mars à Lyon (juste énormissime), > la kermesse de l’école de mon grand (où j’ai passé, entre autres, 3h à maquiller des gamins), > presque une semaine de formation à Brest (l’avantage c’est qu’on était à la fraîche pendant qu’il faisait 40° chez nous, et puis d’accord, j’avoue c’est vraiment beau la Bretagne quand même !), > un déplacement à Lille pour une réunion com’ (où on a cru mourir de chaud dans une chambre sans clim en pleine canicule… j’étais pas prête !), > plusieurs montages vidéos à faire, > des invitations chez les amis et la famille, > le gala de danse, > et enfin la fête de la crèche de mon petit (avec mon fameux bar à fruits). Au milieu de tout ça, j’ai essayé de profiter un petit peu de mes loulous mais j’avoue que je ne les ai pas beaucoup vu en ce début d’été.

Puis Juillet s’est pointé, et le calme est un peu revenu. Ce qui est bizarre c’est que je m’étais habitué à ce rush, à cette urgence. Je m’étais habitué aux matins pressés où tu dois mener les enfants à la crèche et à l’école dans un ordre bien précis, où tu cours partout dans la maison de peur d’oublier un petit truc avant de décoller, où tu déposes les petits chats en quatrième vitesse en leur volant un bisou. Mais voilà, les grandes vacances sont arrivées et nous n’avons pas eu de place au centre aéré pour le grand… voilà voilà ! Comment faire ? On n’avait pas prévu de solutions bis. Heureusement, les mamies et papis habitent quasiment tous pas loin de nous (voire même très près), ce qui est une vraie chance. Alors j’ai fait mon planning. Aujourd’hui c’est Mamimy, demain c’est Papi Alain, après-demain c’est Mamina, puis ce sera Papa… Et les matins sont devenus moins pressants. Juste le petit à déposer à la crèche et hop direction le boulot. Et j’avoue, que je me suis aussi très vite habitué à ce rythme plus cool !

Et enfin le 28 juillet au soir, c’était mon tour pour 3 semaines de congés. Bon je vous vois venir « à peine embauchée, t’as déjà plein de vacances ! »… ne soyez pas jaloux, je ne les ai pas volés. Sur ces 3 semaines, je n’en avais qu’une seule en commun avec mon mari. Et comme d’habitude, vu qu’on n’avait rien prévu, on est parti un peu sur un coup de tête à Lyon chez des amis pendant quelques jours. C’était vraiment génial de se retrouver en famille avec nos 2 garçons dans cette si belle ville. On connaît désormais les moindres recoins du Parc de la Tête d’Or, on est monté à la Basilique, on a marché dans la vieille ville, mangé dans un petit bouchon, et passé les soirées avec nos amis que nous ne voyons que très rarement. Tellement rafraîchissant. On est ensuite parti quelques jours dans les Alpes. Petites randonnées, accrobranche, mini-golf, et le grand air. Pouvoir être à la fraîche et même avoir un peu froid la nuit pendant que tout le monde mourait de chaud par chez nous, surtout avec 30/35° la nuit. On s’est ressourcé. On a profité, à 4. Ensemble.

Quant aux deux semaines suivantes, je les ai passées en tête à tête avec mes 2 boucans. Ils m’ont épuisé, m’ont fait crier, m’ont fait rire aux éclats. On n’a pas fait grand chose, si ce n’est jouer par terre, se faire des bleus (la bagarre ce n’est définitivement pas pour moi !), regarder des dessins animés (bon ok… 100 fois le même), faire du trampoline, profiter de la piscine, squatter la terrasse de papi et mamie juste à côté de la notre (parce qu’apparemment elle est tellement mieux 😉 ), promener jusqu’au petit supermarché du quartier (« c’est mon magasin préféré maman ! »), aller voir les poules chez Papé et Mamé… et puis c’est à peut près tout.

Au milieu de tout ça, le jour de mes 32 ans, ma petite cousine est venue agrandir, compléter la famille. Enfin une fille au milieu de tous ces mecs ! Ma petite princesse ❤

Que demandez de plus ? Des grasses matinées ? Du temps juste pour moi ? Roh oui, peut être… c’est vrai que j’étais contente de reprendre le boulot, et je mentirez si je disais que je n’étais pas KO en fin de journée, je mentirais si je disais que je n’aurais aimé avoir un peu la paix et ne pas entendre « maman » toutes les 10 secondes… mais malgré tout, je n’échangerais ma place pour rien au monde ! Vous pouvez m’offrir des millions, me donner tout l’or du monde, j’en ai rien à faire… enfin si, je m’achèterai juste plus de chaussures c’est tout ! Peu m’importe les moments de rush, les matins pressés, le manque de sommeil, les crises de nerfs, les disputes entre frères, les journées à 100 à l’heure… Entendez les rire ensemble juste une fois. Voyez leurs regards complices même si ça présage souvent une bêtise. Sentez mon cœur qui explose quand j’arrive enfin à leur faire un petit calin… ça… juste ça… c’est ma plus belle richesse !


#mood #vacances #récap #été #travail #juin #Humeur #bonheur #loulous

0 commentaire

Posts récents

Voir tout